Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 avril 2007

VOYOUCRATIE

Un candidat UMP se présente sur une circonscription contre un Député UDF sortant ; celui-ci était pourtant fort bien noté par ses pairs à l’Assemblée Nationale pour son ardeur sur le terrain et son efficacité dans son travail de législateur.

C’est déjà en soi une connerie, me direz-vous. Mais à l’UMP on n’a pas l’habitude de s’arrêter à ce genre de détail.

Comme cela se pratique couramment, le candidat député UMP s’emploie ensuite à monter un ”comité de soutien”. Rien d’exceptionnel ni d’innovant jusque là.

Où le bât blesse, c’est la méthode employée : une circulaire est envoyée à tous les adhérents UMP de la circonscription convoitée ; mais aussi à une liste de personnes supposées être ”sympathisantes” pour les informer qu’ils (ou elles) seront toutes et tous ”inscrit(e)s d’office” dans le ”comité de soutien” en voie de constitution. Il est ensuite précisé à ces destinataires que s’ils ne sont pas d’accord, il leur suffit de se signaler près des initiateurs de ce ”comité de soutien” avant une date bien précisée.

On pourrait s’en satisfaire malgré le caractère pour le moins ”cavalier” de ces inscriptions d’office. Mais un petit ”détail” est choquant : la date limite pour signaler son désaccord était tellement rapprochée de la date d’envoi de la circulaire que la majorité ne l’ont reçue qu’après la date indiquée pour s’y opposer. Quand elles ont voulu le faire, il était ”trop tard” !

Et c’est ainsi que des centaines de personnes se sont donc trouvées inscrites d’office bien malgré elles sur une liste où elles ne voulaient pas figurer. Il se trouve même des élus ”embarqués” sur cette même liste contre leur gré ! Et aussi encore des personnes qui, soutenant le Député UDF sortant, lui avaient parfois déjà envoyé une contribution financière comme la Loi l’y autorise.

Comment qualifier de telles méthodes ? Moi, j’appelle cela des méthodes de voyous.

00:55 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UMP, Politique, Bayrou

mardi, 27 février 2007

CAMPAGNE UDF du GARD

NOUVEAU BLOG UDF du GARD

La campagne électorale bat son plein dans le GARD autour des différents "Correspondants Cantonaux" qui l'animent chacun dans leur secteur et les "Comités Bayrou" qu'ils ont constitués.

Pour assurer leur propre information en direction des citoyens, un nouveau blog a été créé dans le GARD à leur intention : CAMPAGNE UDF du GARD.

Sur ce blog seront diffusés, outre la liste des "Correspondants Cantonaux", les actions entreprises par eux dans leur secteur, les rendez-vous et réunions qu'ils animeront, avec ou sans intervenants extérieurs.

Ces informations seront actualisées au jour le jour.

C'est "La France de toutes nos forces" en marche dans le GARD.

21:10 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UDF, Politique

vendredi, 09 février 2007

La CAMPAGNE de Fr. BAYROU dans le GARD

medium_lafrance.jpg

Pour la campagne présidentielle de François BAYROU, une organisation plus proche des Français est apparue indispensable afin de faire remonter plus facilement leurs attentes et relayer son message.

C'est pourquoi il a été choisi de mettre en place un réseau de "Correspondants Cantonaux". Dans le département du GARD, le territoire comprend 46 cantons, dont 6 pour NÎMES et 3 pour ALÈS. Tous (ou presque) ont déjà désormais leur "Correspondant Cantonal". D'autres sont en cours de désignation.

Chaque "Correspondant Cantonal" a la responsabilité de l'animation de campagne dans son canton :
• organisation de la transmission du message national
• dynamisation et recrutement de nouveaux soutiens
• remontée des informations politiques et opérationnelles au siège national de campagne

Le Q.G. national de campagne apporte tout le support nécessaire. Chaque "Correspondant Cantonal", à l'issue d'une rencontre de travail avec le "Référant Régional" s'est vu remettre un"kit" de campagne explicatif ainsi qu'un DVD interactif pouvant servir de support aux animations de ses réunions de campagne. Ce "Référent Régional" est joignable en permanence pour répondre aux questions et aux besoins de l'animation locale.
Dans le GARD, il a été désigné en outre un"Coordonateur Départemental de Campagne" dont le rôle est de faciliter des synergies utiles entre les différents "Correspondants Cantonaux".

Chacun de ceux-ci peut, dans son canton, adapter sa propre organisation en fonction des envies et des forces afin de multiplier les événements pour créer un "effet boule de neige" dans toutes les sphères d'influence.

En outre, chaque "Correspondant Cantonal" peut créer son "Comité BAYROU" dont il est l'animateur. Ces "Comités BAYROU" rassemblent des personnes souhaitant apporter leur soutien à notre candidat. Ces comités n'auront aucune aucune personnalité juridique et ne seront composés que de citoyens appartenant ou non à l'UDF ou à quelqu'autre mouvement politique que ce soit. Ils pourront organiser des réunions thématiques avec des intervenants spécialisés sur tel ou tel sujet, inviter les nouveaux soutiens à des "pots d'accueil", organiser des tractages, des réunions "tupperware", etc....

Dans le GARD, si vous souhaitez connaître quel est le "Correspondant Cantonal" le plus proche, vous pouvez le demander par courriel au "Coordonateur Départemental de Campagne" qui vous communiquera au plus tôt par courriel les coordonnées de ce "Correspondant Cantonal" que vous recherchez. La liste nationale complète devrait figurer un peu plus tard sur le site de campagne de François BAYROU.

François VAN DE VILLE
Coordonateur Départemental de Campagne

14:40 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UDF, Politique

mardi, 06 février 2007

Hervé MORIN à NÎMES

medium_images.34.jpgAprès la visite de travail à NÎMES de François BAYROU, où celui-ci a abordé particulièrement les problèmes du handicap, c'est au tour d'Hervé MORIN, Président du Groupe UDF à l'Assemblée Nationale, d'être à NÎMES ce Mercredi 7 Février auprès d'Yvan LACHAUD, Député du GARD, pour présenter à la presse les cinq candidats UDF aux élections législatives des 10 et 17 Juin prochain.

On sait que ces candidats pour le GARD sont :

Yvan LACHAUD (Député sortant) pour la 1ère circonscription
Claude DE GIRARDI, pour la seconde
Jean-Luc CHAPON, pour la troisième
Jacques GRAS, pour la quatrième
Ariane FOURNIER, pour la cinquième

Ces cinq candidats ont d'abord été pressentis par le Bureau Départemental de l'UDF du GARD, puis avalisés par son Conseil Départemental. Hervé MORIN vient à NÎMES pour leur accorder l'investiture nationale officielle.

Au cours de cette conférence de presse, ces candidats répondront aux questions des journalistes présents, tant à propos de la politique nationale que celle locale.

00:50 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : UDF, Politique

mercredi, 31 janvier 2007

François BAYROU à NÎMES

François BAYROU à NÎMES

Il suffisait de voir le foisonnement de journalistes et photographes qui ont suivi François BAYROU lors de son séjour à NÎMES ce lundi 29 Janvier pour constater qu'il y a réellement un "phénoméne" BAYROU.

Celui qu'hier encore les médias méprisaient ou ignoraient le plus souvent est devenu un centre d'intérêt pour toute la presse dès lors que celle-ci constate que les sondages successifs le placent en "3ème homme" dans la compétition présidentielle, avant même Mr LE PEN. (Hier un sondage le plaçait à 14% !). Phénoméne que personne n'imaginait il y a peu encore.

Déjeuner de presse avec la présence inattendue de J.F. KAHN (Marianne), puis longue rencontre d'écoute dans un CAT de handicapés et, enfin, le bain de foule très chaleureux avec les militants - dont de très nombreux jeunes - dans un café-brasserie proche des arénes. Ce fut l'enthousiasme encore sous les flashes et les projecteurs d'une presse fort nombreuse et une véritable forêt de perches.

Au cours de son séjour, François BAYROU a accordé une interview vidéo que voici :


François BAYROU reviendra à NÎMES le 28 Mars pour un grand meeting.

02:35 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UDF, Politique

mardi, 30 janvier 2007

CITÉ de la MUSIQUE et de la DANSE

medium_images.32.jpgUne CITÉ de la MUSIQUE et de la DANSE à NÎMES

Après sa décision de construire un ambitieux “Centre Nautique” qui sera inauguré à l’automne prochain, le Conseil Communautaire de NÎMES-MÉTROPOLE va délibérer ce jeudi 1er Février pour créer un “Projet Culturel, Artistique et de Fonctionnement” comprenant la réalisation d’une SMAC (Scène de Musiques Actuelles).

Ce projet de SMAC était attendu de tous les habitants du bassin nîmois depuis d’innombrables années. Ce n’est pas une simple salle de spectacle de type “Zénith” mais un lieu qui, outre ses deux salles (l’une de 500 places assises ou 1.300 debout, l’autre de 300 places), comprendra aussi des équipements autorisant des formations professionnelles liées aux métiers du spectacle (éclairagistes, preneurs de sons, etc....), traitement de l’image (réalisation de clips vidéo, captation vidéo de concerts), création musicale assistée par ordinateur, studios de répétition, studio d’enregistrement, infothèque, multimédia, espace d’accueil à multi-usages, studios pour hébergement d’artistes en résidence passagère, etc....

Cette SMAC, bâtie sur un terrain de 60.000 m2 situé à NÎMES-COURBESSAC - et cédé pour l'euro symbolique par la Ville de NÎMES - aura un développé de ±2.800 m2. Il représentera un investissement d’environ 10 millions d’€. Les équipements comparables les plus proches sont actuellement ceux de MARSEILLE et LYON. Il est prévu qu’elle accueillera entre 60 à 80 concerts par an.

Mais, plus important, cette SMAC est le premier volet d’un projet beaucoup plus vaste appelé à devenir ensuite une “Cité de la Musique et de la Danse” : en effet il est prévu à terme, sur ce même vaste terrain, la construction d’un autre bâtiment qui abritera dans un même espace le “Conservatoire de Musique et de la Danse”, équipement au très vaste rayonnement régional mais actuellement réparti dans plusieurs bâtiments plus ou moins vétustes et parfois peu adaptés aux exigences des disciplines prodiguées.

Cette Cité de la Musique et de la Danse, avec sa SMAC, fera donc du bassin nîmois un lieu de vie exceptionnel à impact national. C'est un projet auquel j'étais personnellement spécialement très attaché.

C'est une chance de plus pour l'avenir du bassin nîmois, son développement et son rayonnement.

15:05 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : UDF, Politique

jeudi, 07 décembre 2006

COMPÉTENCES

medium_images.21.jpgIl m’a été signalé par des amis, à l’occasion de l’annonce de la création de l’Université de NÎMES par le Député Yvan LACHAUD et la venue toute spéciale à NÎMES du Ministre De ROBIEN pour la concrétiser, qu’ils avaient été frappés, voire choqués, à la lecture du blog d’un ami élu, exerçant de hautes responsabilités au sein de l’UMP du GARD, et qui semble porter un très vif ombrage de cette annonce. Non pour l’événement lui-même qui méritait pour le moins d’être salué comme il se doit, mais pour celui qui a pu apporter cette bonne nouvelle à tous les nîmois.

Il semble que cet ami se trompe ou de veste, ou de casquette.

S’il est bien de la responsabilité d’une équipe municipale d’œuvrer sur le terrain pour créer toutes les conditions d’accueil de cette Université - ce qu’elle a fait très utilement et nombreux sont ceux qui, en effet, au sein de cette équipe, ont contribué à ce travail - la création d’une Université relève du domaine législatif et réglementaire.

Or ces domaines échappent totalement aux compétences de la Collectivité Territoriale et seuls les législateurs élus pour ce faire (Députés et Sénateurs) peuvent exercer cette mission dans le cadre de leurs mandats.

Vouloir donc opposer l’action de la Collectivité Territoriale à celle des acteurs législatifs relève du pur folklore. C’est grotesque.

L’Université est le fruit du travail de nombreux acteurs, chacun étant complémentaire de l’autre. Mais l’action du législateur est bien la plus décisive de toutes puisque celui-ci est en approche permanente des ministères concernés et de leurs responsables au plus haut niveau. Il était donc normal que ce soit le législateur - donc le Député de la Circonscription principalement intéressée - qui en fasse l’annonce puisque cela relève de sa compétence et de sa mission.

Les moqueries et bouderies (quand il ne s’agit pas d’attaques bassement personnelles glissées ici et là) qui s’en sont suivies ne sont que dérisoires et ne contribuent pas à rehausser le débat politique, ni l’image de leurs auteurs.

C’est déplorable pour eux.

15:35 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : UDF, POLITIQUE

mardi, 21 novembre 2006

RÉPONSE à Mr VALLADIER

medium_imageintl.jpgCOMMUNIQUÉ
de Mr François VAN DE VILLE

Secrétaire Départemental
de l'UDF du GARD


Suite à l’article paru le 20 Novembre 2006 (Midi Libre-Nîmes) rapportant une déclaration de Mr Eddy VALLADIER, secrétaire local adjoint de l’UMP, au sujet d’une intervention de Mr Yvan LACHAUD, Député du GARD, en faveur des 30.000 cafetiers-tabacs (employant 120.000 personnes) frappés par la proche interdiction de fumer dans leurs établissements, il semble que Mr VALLADIER ignore encore les mœurs de ses amis politiques qui, une fois de plus, ont décidé de retirer aux parlementaires le droit de légiférer et ont préféré que le gouvernement fasse appliquer ces mesures par voie de décret.

Si la voie parlementaire normale avait été choisie, il aurait alors été possible de faire adopter des mesures plus graduées, des aides pour la mise aux normes des établissements, une amélioration compensatrice de la marge commerciale des débitants de tabacs, et la pérennisation des actuels Contrats d’Avenir. Ce sont ces mesures que Mr LACHAUD a donc demandées, dans son courrier du 27 Octobre 2006, à Mr SARKOZY.

Mr VALLADIER aurait été mieux inspiré de se taire. Sauf que ni lui ni ses amis semblent connaître le sens des mots concertation et démocratie. Les responsables locaux de l’UMP auraient été plus à la hauteur de leur tâche si, au lieu de recevoir ces professionnels pour ne se contenter ensuite que de les plaindre, ils étaient intervenus près de leurs amis du gouvernement.

Mr LACHAUD, lui, l’a fait.

15:25 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UDF, Politique

samedi, 18 novembre 2006

DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE 2007

medium_images.19.jpg

Mr Yvan LACHAUD (Député UDF), 1er Adjoint au Maire de NÎMES, Délégué aux Finances, est intervenu ce 18 Novembre 2006 au Conseil Municipal, pour présenter le document de base ouvrant le DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE 2007.

Au cours de ce débat, Mr François VAN DE VILLE, Président du Groupe UDF, est intervenu dans les termes suivants :


Monsieur le Maire, chers Collègues,

Commenter aujourd’hui des orientations, demain un budget quand, d’années en années depuis 6 ans, nous restons fidèles aux mêmes engagements, c’est-à-dire ceux que notre majorité a pris vis-à-vis des nîmois dans son programme “Faire Revivre Nîmes”, notamment :
• engagements quant au maintien sans augmentation aucune des taux d’imposition
• engagements quant au programme pluriannuel que nous poursuivons depuis sans relâche
• engagements quant aux réformes en profondeur de notre administration pour un meilleur service de nos concitoyens,
• engagements quant à l’assainissement de la situation financière de notre Collectivité, confrontée qu’elle est face à un lourd héritage qu’elle doit assumer....,
....commenter donc une telle continuité peut paraître un exercice difficile si on ne veut pas tomber dans les travers de refaire d’années en années les mêmes commentaires.
Nous venons d’entendre le Premier Adjoint Délégué aux Finances - Mr Yvan LACHAUD - nous présenter les orientations budgétaires pour 2007, orientations qui seront concrétisées dans quelques semaines par l’adoption du Budget Primitif que nous serons appelés à ratifier.

Lire la suite

14:05 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : UDF

vendredi, 27 octobre 2006

PRÉCISIONS

Il est des moments “comme çà” où soudain la presse s’intéresse à ce que vous avez - ou n’avez pas - dit ou écrit.

J’ai beaucoup trop de respect pour la presse en général pour m’insurger contre ce qu’elle peut parfois publier. Mais, à défaut de tout communiqué officiel ou de déclaration publique à “se mettre sous la dent”, il lui arrive de temps à autre de recueillir ici ou là des “rumeurs et chuchotements" qui courent. Et il peut alors arriver qu’in fine on ne s’y retrouve plus tout-à-fait.

C’est le cas, ce vendredi 27 Octobre, sur des sujets qui n’ont aucun lien les uns avec les autres, sauf que j’y suis mis nommément en cause (ou le groupe UDF), alors que je n’ai fait ni communiqué ni déclaration que ce soit qui eussent pu servir de prétexte à ces rubriques.

Alors j’en suis quitte à faire ici des petites mises au point afin qu’il n’y ait aucun malentendu.

Lire la suite

13:50 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (0)