Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 septembre 2012

LE COUP DE PIED de Mr BORLOO

mouvement démocrate,bayrou,politiquePour le cas où nul ne l’aurait pas déjà compris, la réponse de Jean-Louis Borloo à la main tendue de François Bayrou est “non”. Et pour qui serait ou sourd ou aveugle, Mr Borloo ne cesse de le marteler à longueur de déclarations.

C’est une sorte de coup de pied de l’âne : sauf que Mr Borloo se trompe ici de cible. Ce n’est pas, chez lui, sa première erreur.

Au hasard des billets qu’on relève sur la toile à ce propos - car cette évidence est maintenant incontournable -  j’ai remarqué celui d’Olivier Nataf, Vice-Président du MoDem (français de l’étranger) et co-fondateur du MoDem US. Et celui-ci de remarquer justement : “Il y a (déjà) un courant à l’UMP qui se revendique du centrisme et de l’humanisme : ceux qui se retrouvent dans cette alliance automatique ont donc déjà un espace d’expression”.

Et David Guillerm, un autre internaute, de poursuivre (“L’UDI, wait and see”) : “J’ai du mal à me positionner sur l’UDI, rassemblement de centre droit, affilié systématique à l’UMP et ses alliés. J’ai du mal à me reconnaître dans un mouvement qui, avant même le moindre scrutin, a déjà abandonné le combat électoral au profit de futures alliances avec l’UMP. Je ne comprends pas que l’on puisse faire de telles déclarations sans connaître le futur programme de l’UMP”.

Une logique imparable !

Et Olivier Nataf (déjà cité plus haut) de continuer par ailleurs son billet : “L'UDI rate une occasion historique de mettre le centre au pouvoir.... Le centre-droit est une supercherie électoraliste et une escroquerie idéologique. L'objectif de ce nouveau parti est de se mettre en position de négocier des postes avec l'UMP, mais pas pour appliquer d'autres idées que celles de la droite une fois au pouvoir.... La bipolarisation est incontournable, mais le bipartisme ne l'est pas : l'UDI se soumet aux deux..... Il ne s’agit pas de choisir entre la gauche et la droite, mais de proposer un troisième projet de société”.

Peut-on espérer un sursaut de Mr Borloo sous la poussée d’authentiques centristes qui se trouvent heureusement à ses côtés ?

Mr Borloo nous a déjà habitués à de nombreuses volte-faces. Celle-ci serait vraiment salutaire.

Les commentaires sont fermés.