Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 septembre 2012

LA CULTURE MUSICALE OCCIDENTALE....

cult.music.jpgJ'ai réécouté ce soir avec plaisir le concert donné en 2010 au Musikverein de Vienne (Autriche) par cet extraordinaire pianiste chinois : Lang-Lang.

Quelle technique ! Quelle sensibilité ! Quel enthousiasme ! Même si cela l'entraîne parfois à des vélocités auxquelles je suis peu habitué encore.

Mais, en "off", j'entendais après ce concert qu'il y a en Chine 50 millions de jeunes chinois qui apprennent le piano et de présenter quelques échantillons de leur savoir-faire : éblouissant de maîtrise !

Comment s'étonner qu'il n'y a désormais plus un concours en Occident sans qu'un chinois, ou un asiatique, n'emporte un prix souvent fort mérité ? Et d'entendre aussi un vieux professeur chinois de piano dire : "Chopin, c'est toute mon âme. Et Debussy toute ma culture".

Curieux : je n'ai jamais entendu un seul de mes maîtres au Conservatoire me tenir un tel langage. Faut-il aller désormais en Chine pour se pénétrer de notre culture musicale occidentale ?

Je m'interroge.

Commentaires

Demandons-nous aussi comment il se fait que presque personne en Occident ne se préoccupe de la grande musique chinoise, qui doit bien exister aussi, non ?
RÉPONSE : Oui, la culture chinoise s'exprime aussi par la musique. Mais celle-ci est aussi imperméable à nos oreilles occidentales que la musique occidentale peut l'être aux oreilles chinoises. C'est en quoi il faut saluer l'effort de ces cultures étrangères pour découvrir, écouter et, finalement, aimer nos sonorités occidentales. La balle est dans leur camp pour nous faire découvrir leurs propres chef-d'œuvres. Mais cela ne semble pas être leur préoccupation. Dommage.

Écrit par : COLLIGNON | lundi, 17 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.