Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 décembre 2011

Mme AUBRY VEUT-ELLE LA VICTOIRE de Mr HOLLANDE ?

C’est une question que je me pose depuis quelque temps.

Le simple bon sens voulait que je réfute jusqu’ici cette hypothèse : n’y avait-il pas eu des “primaires” qui, à force de débats très médiatisés, avaient entériné la victoire des thèses de Mr Hollande en dépit de leurs quelques ombres ?

mouvement démocrate,bayrou,politiqueMais, déjà le soir même de l’annonce de la "victoire" de Mr Hollande, chacun avait pu remarquer la distance qu’avait prise aussitôt Mme Aubry - dès quelques photos prises à la hâte - en s’éclipsant au plus vite de la tribune du vainqueur. Et, dès le lendemain matin, à potron minet et pour bien marquer que la “patronne” c’était bien elle et personne d’autre, elle “virait” Mr Harlem Désir du bureau qu’il avait occupé pendant quelques semaines pour remplir les fonctions de secrétaire intérimaire du P.S., lui laissant à peine le temps de récupérer ses documents personnels.

Pour qui connaît bien Mme Aubry - interrogez ses collaborateurs dans les sphères lilloises ! - c’est bien elle et son tempérament de “dame de fer” : elle voulait être élue ; elle ne l’a pas été. Pas question pour elle, et pour autant, de céder d’un pouce sa volonté de dominer le P.S. ! Et ce n’est pas un Hollande qui pourra lui faire de l’ombre dans sa volonté d’hégémonie.

ON CONTINUE LES "PRIMAIRES"

En fait, on croyait donc les “primaires” terminées : ces "primaires" ne faisaient, de par sa volonté, que commencer.

mouvement démocrate,bayrou,politiqueEt, depuis, on constate sans relâche une succession de “petits faits” pour atténuer, voire annihiler, la primauté du candidat investi : on négocie seule un improbable “accord” sur le nucléaire avec les verts sur la base de propositions opposées de celles exposées par le candidat Hollande lors des “primaires” ; un autre accord encore (en échange) sur le nombre de sièges de députés qu’on octroie à ces mêmes verts sans que Mr Hollande ait le moindre mot à dire ; on rend publiques les correspondances de Mr Montebourg sur les scandales qu’émaillent plusieurs fédérations du P.S. ; on égrène deci delà quelques petites phrases bien “senties” pour marquer sa différence avec le candidat Hollande. Plus récemment, Mme Aubry n’empêche pas son “ami” DSK de se rendre en Chine pour y déclamer ses auras sur la gestion de la crise qui mettent Mr Hollande au plus mauvais point par rapport à ses propres positions internationales ; etc....

Je croyais donc, jusqu’ici, être bien seul (ou trop rare) à me poser la question : “Mme Aubry veut-elle la victoire de Mr Hollande”. Je constate que, de plus en plus, nombreux sont les amis du candidat Hollande à se poser désormais la même question, au début avec beaucoup de discrétion, maintenant très ouvertement.

La confusion est totale.

Je relève, dans un hebdomadaire (Valeurs Actuelles du 22/12), que la succession maintenant quasi ininterrompue des accrochages entre Mme Aubry et le candidat Hollande, font que certains des proches de Mr Hollande sont persuadés que Mme Aubry “a déjà fait une croix sur la victoire du P.S. à la présidentielle.... pour se concentrer sur les (seules) législatives”.

Sans vouloir me mêler des embarras du P.S., je ne suis pas loin de partager leur sentiment.

De cette façon, Mme Aubry sera bien la seule “patronne” du P.S. et nul, enfermé dans les ors et embarras du palais présidentiel, ne pourra prédominer sur sa volonté de le rester sur l’appareil du parti. Non mais des fois !

Ainsi va la vie politique.... Édifiant !

Les commentaires sont fermés.