Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 janvier 2010

À PROPOS DE L'ISLAM ET LA RÉPUBLIQUE

BILLET du 27 JANVIER 2010

Je n’ai pas connaissance qu’une seule fois mal poser un problème ait pu contribuer à le résoudre.

Le débat initié par Mrs Nicolas SARKOZY et Éric BESSON sur l’identité nationale a été, à sa base, mal posé. Il se révèle de jour en jour inutile et absurde. Je l’avais déjà dit ici. Il se retourne aujourd’hui contre leurs auteurs.

UN DÉBAT MAL POSÉ

identité.jpg Il eut été préférable, par exemple, d’ouvrir à la place un débat sur la mise en forme d’un grand service civique et savoir ce qui devait figurer dans l’instruction des jeunes adultes. Çà, çà aurait eu un sens. Mais ouvrir un débat quand il n’y a rien derrière - hormis une élection en vue - les français, qui ne sont pas idiots, pensent que c’est un débat électoraliste. Et tout s’effondre de lui-même. Pis, ce débat tourne à quelque chose de dangereux : le procès de l’Islam et de ses rapports avec la République.

L’on s’est inventé en cette occasion et à souhait des problèmes avec l’identité nationale. Or elle n’a jamais été un vrai problème dans la société française.

Lire la suite