Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 décembre 2009

À PROPOS D'ALBERT CAMUS

BILLET du 30 DÉCEMBRE 2009

camus.jpgIl y a cinquante ans disparaissait brutalement Albert Camus, Prix Nobel de littérature.

“L’étranger” et “La peste” restent deux de ses œuvres encore les plus lues actuellement à travers le monde entier.

Or voici, qu’inopinément, le Président Sarkozy annonce son intention de faire rentrer les cendres de cet écrivain au Panthéon. Et aussitôt de faire s’ouvrir une polémique : “faut-il ou ne faut-il pas qu’Albert Camus soit aux côtés des grandes gloires” que la France honore dans ce lieu prestigieux.

À titre de curiosité, et avant d’aborder le sujet sur le fond, je me suis livré à une consultation sur Internet pour savoir qui reposait déjà dans la crypte du Panthéon. Or - est-ce le fruit de mon inculture ? - j’ai du constater que la très grande majorité de ces “grandes gloires” - elles sont environ 75 - ne sont que d’illustres inconnus de la majorité des français. Étrange catalogue. Étrange paradoxe que voilà.

Il semble que la famille de Mr Camus ne soit pas tout-à-fait en harmonie avec ce projet : elle parle même de “contresens” et de “récupération”. On verra bientôt la suite qui sera donnée à ce projet. Mais ceci démontre déjà la différence de regard qu’on peut porter sur l’œuvre de cet écrivain.

Il est vrai que cette proposition soudaine émanant du Président de la République a de quoi surprendre. Mr Sarkozy n’est pas ce qu’on peut appeler un  “camusien”, de loin s’en faut : il n’est pas, à ma connaissance, libertaire comme l’était Camus. Mais puisqu’il est de tradition que chaque Président fasse ainsi rentrer ainsi une nouvelle “gloire” au Panthéon, fallait-il qu’il propose à sa place quelqu’un comme Maurras, ou Daudet ?

Je suis pourtant, contrairement  certains de mes amis, assez favorable à l’entrée d’Albert Camus au Panthéon. Pourquoi ?

Lire la suite

VŒUX 2010

changer.jpg



AVOIR CHAQUE JOUR LA VOLONTÉ

DE SE CHANGER SOI-MÊME AFIN

D’AIDER LE MONDE À SE CHANGER.


Tel est le vœu que je forme à votre adresse

et celle de chacun de vos proches pour 2010.