Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 février 2009

À PROPOS DE L'ÉVOLUTION DE L'OPINION

BILLET du 22 FÉVRIER 2009

Beaucoup d’eau va encore couler d’ici 2012, année de la prochaine élection présidentielle. Rien de ce qui peut être dit aujourd’hui ne peut être vérité d’un lendemain encore si lointain.

2012.png Et, pourtant, des chiffres tombent qui forcent à réfléchir sur les évolutions de l’opinion vues à travers des sondages successifs.

L’approche des élections européennes les fait abondamment fleurir. Et, aussitôt, les imaginations s’enflamment. Il est vrai aussi que nous vivons dans une période où toutes les certitudes sont ébranlées comme elles ne l’ont jamais été depuis plusieurs décennies. L’avenir est sombre et incertain pour beaucoup, y compris pour nos nations elles-mêmes. Les déclarations des uns ou des autres se succèdent, tous voulant donner un point de vue dont on peut s’interroger sur leur réelle pertinence, quand on ne les soupçonne pas de bâtir surtout leurs propres stratégies politiques en une période où les inquiétudes aiguillonnent les attentions.

DES CHIFFRES QUI SURPRENNENT

Que nous révèlent donc aujourd’hui ces premiers chiffres ?

Lire la suite

dimanche, 01 février 2009

À PROPOS DU NÉGATIONISME

BILLET du 1er FÉVRIER 2009

benoit.jpgUne,tempête s’est levée au sein de l’Église catholique, sitôt connue la décision de Benoît XVI de réintégrer en son sein quatre évêques intégristes jadis excommuniés par Jean-Paul II. C’est tout le concile Vatican II qui est aujourd'hui mis à mal.

Mais, au-delà de ce virage idéologique, il y a le cas de la réintégration de cet “évêque” britannique - Richard Williamson - qui affirme, dans une odeur de scandale qu’il semble affectioner, qu’aucun  juif n’a jamais été tué dans une chambre à gaz. Et il rajoute même que le 11 Septembre 2001 (attentat à New-York contre les deux tours du World Trade Center) est le "plus grand mensonge du siècle”.

EST-IL DEVENU NÉGATIONISTE ?

Quand on entend cela et que l’on apprend que Benoît XVI a réintégré cette sorte d’individu prétendu évêque, on peut se demander si Benoît XVI est soudain devenu ou intégriste ou négationiste lui-même.

Je suis persuadé, quant à moi, qu’il n’en est rien. Même si cette décision sera vraisemblablement l’une des plus grandes erreurs de son pontificat, il montre par là qu’il n’est pas du tout un politique avisé : il met l’unité de l’Église au-dessus de tout, ce qu’on peut comprendre du point de vue d’un pape. Mais çà le conduit à commettre de graves erreurs.

La première de ses erreurs a été le discours de Ratisbonne qui a mis le monde musulman à feu et à sang, ce qui n’était pas très heureux en soi, même si, sur le fond, l’éminent théologien qu’on sait avait sa part de vérité dans ce discours. (voir mon billet "À propos du rationalisme" du 24/09/2006).

Mais ici, pour cette nouvelle erreur, on ne peut pas dire que Benoît XVI ne savait rien à propos de ces évêques intégristes : on savait parfaitement à qui on avait à faire, et il n’y a pas que l’évêque Williamson dont on savait qu’il n’était qu’un grand “barjot” délirant, négationiste antisémite, bien connu dans les milieux néo-nazis. Il suffisait aussi de passer devant ce qui fut l’église St Nicolas du Chardonnet à Paris, à la grande époque de la révolte de Mr Lefebvre, pour voir ce que ses fidèles diffusaient devant l’église : on n’avait à faire qu’à des gens qui étaient plus à droite encore que Le Pen lui-même, de véritables nazillons, des révisionnistes, ou encore de parfaits négationistes.

Lire la suite