Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 décembre 2007

À PROPOS DU POUVOIR D'ACHAT

BILLET du 28 DÉCEMBRE 2007

1410c9bf9109471e043e2d2f572f91b7.jpg

Le parlement vient de légiférer en vue d’améliorer le pouvoir d’achat des français.

Est-ce le rôle de l’État - hormis pour la fonction publique - de distribuer du pouvoir d’achat ? N’est-ce pas d’abord le rôle des entreprises ?

Le pouvoir de l’État, dans ce domaine, est, en effet, très limité, à part de débloquer - comme il le fait aujourd’hui - les quelques rares éléments de pouvoir d’achat qui dépendent de lui.

LE RÔLE DU PATRONAT

Le vrai problème du pouvoir d’achat dépend en effet surtout du patronat. Or le patronat est toujours extrêmement réticent - même quand il pourrait le faire - à se laisser aller à des augmentations de salaires : il a tort. Dans un tout récent article signé par Alain Minc, celui-ci explique par ailleurs que le faible taux de syndicalisation - notamment dans les entreprises privées - fait que les salariés ne sont pas correctement défendus. On peut penser qu’il a raison, même cela n’explique pas tout.

Lire la suite

samedi, 15 décembre 2007

BUDGET 2008 Ville de NÎMES

1e85846c09999a9b88132c8be5d2f281.jpgIntervention de Mr François VAN DE VILLE, Président du Groupe du Mouvement Démocrate en Mairie du NÎMES

Le 15 Décembre 2007

Monsieur le Maire, chers collègues,

M'exprimant ici en qualité de Président du Groupe du Mouvement Démocrate (ex-UDF), mon intervention s'insert sur le budget en général, même si celui-ci se décompose administrativement en 2 parties distinctes : le vote du taux des taxes locales et le vote ensuite du budget primitif, le tout ne formant finalement qu’un même projet.

Le budget qui est donc aujourd’hui présenté à notre approbation est un budget charnière : en effet il est, d’une part, dans le prolongement de ceux que nous avons approuvés pendant tout un septennat et, d’autre part, celui qui prépare une nouvelle étape avec des élections qui, dans peu de mois, mettront aux responsabilités de notre collectivité, une nouvelle équipe, quelque qu’elle soit, avec ou non d’autres hommes ou femmes, mais avec leurs propres choix et leurs propres priorités.

....

Lire la suite

vendredi, 14 décembre 2007

MUNICIPALES À NÎMES

MUNICIPALES à NÎMES :

Philippe BERTA investi par le Mouvement Démocrate


e54fd809d2cd85cac970f97b00cefbce.jpg

La nouvelle est tombée ce mercredi 12 Décembre directement de la bouche de François BAYROU par un coup de fil que celui-ci a passé à Régis VEZON, Président par intérim du Mouvement Démocrate du GARD : Philippe BERTA, 47 ans, candidat présenté par la Fédération du GARD, a été investi par les instances nationales du Mouvement Démocrate.

Après des études de biochimie et de génétique à Montpellier, Philippe BERTA est entré à vingt-huit ans au CNRS avant d'intégrer à Londres une équipe de recherche sur le cancer qui découvre le gène de la détermination du sexe. En 1995, il est directeur de recherche à l'Inserm à Montpellier et, parallèlement, porte à Nîmes une entreprise de biotechnologies. ”C'était un challenge, mais la CCI et les acteurs locaux m'ont fait un bon accueil. Un pôle important s'est désormais constitué autour de cette première entreprise”.

Ce pédagogue crée aussi en 1998 l'École de l'ADN pour initier le grand public à la génétique, succès qui débouche sur un réseau européen. Il monte ensuite une filière universitaire sur les sciences de la vie et, en 2004, prend la direction du Centre Universitaire de Nîmes où il développe des niches prometteuses : bio-ingénierie, design urbain, gestion des déchets... Tout en mettant en place des licences professionnelles, il est membre du comité stratégique du pôle de compétitivité biologie-santé Orpheme. Il organise aussi ”Les mardis de Nîmes”, rencontres suivies par 600 auditeurs et auxquelles il convie des personnalités de tous horizons. (Source : Les Échos) Il a conduit enfin les négociations aboutissant à la création, fin 2006, de l’Université autonome de NÎMES dont il était le Président. Il a quitté cette fonction en 2007. Il est, enfin, Député Européen suppléant sur la liste UDF des régions du grand sud.

Ce mercredi soir, ils étaient nombreux les internautes de NÎMES, membres du Mouvement Démocrate, à se réunir pour faire connaissance avec ce nouveau candidat qui leur a été présenté par Régis VEZON. Il a tracé devant son auditoire les grandes lignes de sa vision et de son projet pour NÎMES, s’appuyant et sur son expérience personnelle et sur les travaux entrepris par les équipes thématiques du Mouvement gardois. D’autres rencontres suivront celle-ci pour entraîner ces équipes dans une nouvelle dynamique pour NÎMES.



Voir le site LE MOUVEMENT DÉMOCRATE DU GARD

lundi, 10 décembre 2007

À PROPOS DE L'ENSEIGNEMENT

BILLET du 10 DÉCEMBRE 2007

11d523d6bf02f6b4fd00e307d36e15df.jpg

Terrible constat que celui publié par l’OCDE sur le niveau scolaire des enfants de 15 ans observés dans 57 pays. Le moins qu’on puisse dire est que ce constat est très sévère pour l’enseignement en France : nos élèves sont très en dessous de la moyenne, tant en lecture, en maths, qu’en science. L’école française semble avoir totalement décroché, notre école est en panne : le constat n’est pas nouveau mais ne cesse de s’aggraver, année après année.

Par ailleurs, non seulement nous ne progressons plus dans aucun domaine, mais nous observons en plus une aggravation de la violence dans nos établissements, la diminution du nombre de nos diplômés, l’augmentation du nombre d’élèves qui, en fin de parcours, sortent de l’école sans aucune qualification : environ 160.000 par an ! Nous avons ±15% d’illettrés à l’entrée en sixième, ce à quoi il faut rajouter ±20% d’enfants qui savent déchiffrer un texte mais ne comprennent pas le sens de ce qu’ils lisent.

Lire la suite