Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 21 mai 2007

70.000 pré-adhésions au MoDem

0a18a697f291895115dc771cad379c0d.jpgFrançois Bayrou l’a annoncé le 20 Mai dans France Europe Express sur France 3 : le cap des 70.000 pré-adhésions au Mouvement Démocrate est franchi. Sans pub, sans tapage, sans racolage. Le signe d’un besoin citoyen fort, d’un appel civique fort, d’une demande démocratique forte. Il s’agit là, a-t-il précisé, d’adhésions nouvelles, qui s’ajoutent à  celles enregistrées à l’UDF (quelque 30.000 au dernier Congrès).

Ce mouvement est le premier du genre et ne s’explique pas que par internet. Il constitue ”un parti d’un type nouveau, un parti du XXI° siècle, dit Bayrou. Cela implique évidemment des devoirs et des responsabilités particulières pour les animateurs de ce Mouvement. Bayrou est le premier à en avoir conscience. Celles et ceux qui sont investis par ce Modem aux Législatives aussi. Des profils nouveaux pour un type nouveau de députés.

Au cours de l’émission, François Bayrou a refusé de polémiquer à propos des ralliements des députés UDF à l’UMP. Il a seulement souligné que ”l’ouverture” pratiquée par Sarkozy était contraire à ce que le candidat de l'UMP avait dit durant la campagne et ne correspondait pas du tout à ce que lui-même préconisait (et préconise toujours) :  ”Je proposais un rassemblement, non une logique de ralliements et d’allégeances”. “S’allier n’est pas se rallier”. “L’alliance n’est pas le ralliement”

DES DÉPUTÉS

QUI DÉFENDENT LE CITOYEN


S’inquiétant de la situation ”sans précédent et du ”scandale démocratique” que représente la ”concentration inédite” des pouvoirs ”entre les mêmes mains”, Bayrou a insisté sur la nécessité citoyenne de ”ne pas se laisser confisquer le pluralisme” et de constituer des contre-pouvoirs forts de leur liberté de jugement, d'appréciation et de propositions, donc d’élire des députés qui ”défendent les citoyens face au pouvoir et non le pouvoir face aux citoyens”. Sans être ni béni oui-oui, ni béni non-non, ni machines à approuver, ni robots à rejeter. Sans avoir des mandats impératifs, sans devoir répondre à des consignes de partis, sans être prisonniers d’engagements partisans. Mais avec le souci de défendre, en conscience, l'intérêt général et de se faire les porte parole de leurs électeurs.

DES MAJORITÉS LOCALES


Interrogé sur les futures  municipales, François Bayrou a réaffirmé sa conviction que, comme d’autres démocraties, ”il faut pour les élections locales des majorités locales qui peuvent ne pas être les mêmes que sur le plan national”. Pas de manoeuvres, pas de magouilles, mais des alliances faites dans la transparence autour de programmes d'actions clairs, dans la ligne des ”contrats de législature” qu'il proposait au niveau national.

La ”voie nouvelle” qu'ouvre le Mouvement Démocrate se traduira par des modes de fonctionnement nouveaux, authentiquement démocratiques et citoyens : les adhérents seront directement associés à l'élaboration des statuts du Mouvement et notamment de sa ”Charte éthique” dont il se dotera.

Commentaires

Le chemin sera long et ardu avant la conquête du pouvoir tellement la situation semble verrouillée et favorable à l'UMP et à ses ralliés. Mais c'est en travaillant en amont, en associant les "forces vives", les idées et les gens sur le terrain que le MoDem pourra peser, proposer et être crédible. Cette période de "sacre" de plébiscite et de toute puissance de Sarkozy et de la "nouvelle Ump" ne durera pas éternellement. Il s'agit aussi de faire en sorte de préparer des ripostes, des mobilisations et des contre-pouvoirs au cas où cette anesthésie du sens critique et ce "chèque en blanc" donné au pouvoir en place avec la complicité des médias et des classes dirigeantes durerait au-delà de l'état de grâce. Réinventons et redonnons vie à la citoyenneté ! Veillons au respect du pluralisme ! Créons des relais du niveau des communes à celui de l'Europe !

Écrit par : Philippe JACQUES | mercredi, 23 mai 2007

Les commentaires sont fermés.