Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 avril 2007

Les 3 ATOUTS

medium_images.61.jpgFrançois BAYROU a trois atouts maîtres :

• L’espoir porté par sept millions de citoyennes et de citoyens dépasse très largement les intérêts boutiquiers de quelques élus locaux ou régionaux et de quelques carriéristes dits ”centristes” prêts à toutes les concessions et si sensibles aux promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent. L’élan est là. La dynamique est lancée. C’est une course de fond qui est engagée. ”Il y a du BAYROU en chacun de nous”

• Quelque soit l’élu du deuxième tour, les problèmes de fond restent en l’état et seules de vraies réformes peuvent faire sortir la France de ses impasses et de ses ornières. Même sur un plan psycho-sociologique, la participation remarquable (déclenchée en partie par ”l’effet BAYROU”) ne masque pas la défiance des Français envers la politique telle qu’elle est pratiquée. La révolution culturelle déclenchée par François BAYROU continue. L’essai marqué au premier tour des Présidentielles par sept millions de suffrages doit être (et peut être)  transformé aux prochaines Législatives dans le cadre du nouveau ”Parti Démocrate” rassemblant ces mêmes électeurs issus à la fois de la gauche moderne, du centre et de la droite libérale et modérée.

"Ce n’est pas BAYROU qui a besoin de la droite et de la gauche. Ce sont la droite et la gauche qui ont besoin de lui. Et de ses électeurs. Lui, il se doit de suivre son sillon, son chemin, son projet" (Daniel Riot).

03:05 Publié dans SOCIÉTÉ | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UDF, Politique, Bayrou

Commentaires

A propos de défiance,

François Bayrou a effectivement des atouts et notamment un ensemble de militants prêts à le suivre sans arrière-pensées dans sa démarche, ce qui n'est pas le cas de ses parlementaires qui, par calcul bassement politicien, ont décidé de rejoindre l'UMP et de se fondre dans une éventuelle majorité présidentielle. N'en rajoutons pas !

Ceci dit, je viens de découvrir l'esprit d'ouverture de l'UMP et du PS à travers les temps de parole accordés aux divers partis pour les élections législatives. En effet avec 31% des voix l'UMP aura 80 mn, le PS avec 25% aura 63 mn et enfin l'UDF avec 18% aura 25 mn.

Je ne sais pas ce qu'en pensent nos parlementaires sortants mais cette répartition démontre, avant même la fin du 2nd tour, que rien n'a changé dans notre beau pays.

Voilà pourquoi je m'adresse de nouveau à tous les militants sur le terrain, afin de se mobiliser au maximum pour promouvoir le nouveau Parti Démocrate.

A propos, les 25 mn c'est attribué à qui? A l'UDF ou au Parti Démocrate? J'aimerai bien avoir la réponse car si c'est à l'UDF ce n'est plus 80 mn pour l'UMP, mais 105 mn.

Michel ESCATAFAL

Écrit par : Michel ESCATAFAL | mercredi, 02 mai 2007

Les commentaires sont fermés.