Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 avril 2007

VOYOUCRATIE

Un candidat UMP se présente sur une circonscription contre un Député UDF sortant ; celui-ci était pourtant fort bien noté par ses pairs à l’Assemblée Nationale pour son ardeur sur le terrain et son efficacité dans son travail de législateur.

C’est déjà en soi une connerie, me direz-vous. Mais à l’UMP on n’a pas l’habitude de s’arrêter à ce genre de détail.

Comme cela se pratique couramment, le candidat député UMP s’emploie ensuite à monter un ”comité de soutien”. Rien d’exceptionnel ni d’innovant jusque là.

Où le bât blesse, c’est la méthode employée : une circulaire est envoyée à tous les adhérents UMP de la circonscription convoitée ; mais aussi à une liste de personnes supposées être ”sympathisantes” pour les informer qu’ils (ou elles) seront toutes et tous ”inscrit(e)s d’office” dans le ”comité de soutien” en voie de constitution. Il est ensuite précisé à ces destinataires que s’ils ne sont pas d’accord, il leur suffit de se signaler près des initiateurs de ce ”comité de soutien” avant une date bien précisée.

On pourrait s’en satisfaire malgré le caractère pour le moins ”cavalier” de ces inscriptions d’office. Mais un petit ”détail” est choquant : la date limite pour signaler son désaccord était tellement rapprochée de la date d’envoi de la circulaire que la majorité ne l’ont reçue qu’après la date indiquée pour s’y opposer. Quand elles ont voulu le faire, il était ”trop tard” !

Et c’est ainsi que des centaines de personnes se sont donc trouvées inscrites d’office bien malgré elles sur une liste où elles ne voulaient pas figurer. Il se trouve même des élus ”embarqués” sur cette même liste contre leur gré ! Et aussi encore des personnes qui, soutenant le Député UDF sortant, lui avaient parfois déjà envoyé une contribution financière comme la Loi l’y autorise.

Comment qualifier de telles méthodes ? Moi, j’appelle cela des méthodes de voyous.

00:55 Publié dans VIE LOCALE | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : UMP, Politique, Bayrou

Commentaires

Vous avez tout à fait raison et bravo de le dénoncer aussi ouvertement avec tous les risques que celà comporte. PLus que des voyous, un certain nombre de personnes ne sont rien d'autre que de la racaille à l'UMP. La vraie racaille. Et les français doivent nettoyer ce système politique.

Écrit par : Louis-J ALEMAN | dimanche, 15 avril 2007

Les commentaires sont fermés.