Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 mars 2007

UN ESPOIR EST NÉ

Je fais partie de ceux, vous le savez, qui détestent les sondages tant ils s’en méfient. Et surtout ceux de 2ème tour qu’on voit ici ou là et qui sont une véritable escroquerie.

Mais quand ce soir du 1er Mars un sondage de 1er tour, effectué sur un panel de 22.578 votants, nous donne les résultats suivants :

François BAYROU : 23,97% (qualifié pour le 2ème tour)
Nicolas SARKOZY : 21,59% (qualifié pour le 2ème tour)
• Ségolène ROYAL : 20,25%
• Jean-Marie LE PEN : 17,42%
(tous les autres candidats étant largement en dessous des 5%)

une vérité éclate : le paysage politique en France a, ces derniers jours, totalement changé.

On comprend mieux maintenant la hargne qui a soudain saisi le duo SARKO-SEGO vis-à-vis de François BAYROU qu’ils n’ont de cesse, désormais, de couvrir de leur opprobre et de leurs sarcasmes. J’ai tout lieu de croire que leur acharnement à tourner en dérision ce candidat, qu’hier ils voulaient encore ignorer, va redoubler.

Et pour qui a vu ce soir l’exceptionnel reportage de France 2 sur François BAYROU (voir ci-contre rubrique "PRESSE VIDÉO" Envoyé Spécial (1/2 & 2/2)), chez lui, dans son intimité, avec sa femme, ses animaux, et développant dans ses confidences une humanité qui le rendait proche de nous tous au point qu’on avait le sentiment de pouvoir le toucher, voilà enfin un candidat qui nous sort des poncifs vus et revus des deux autres “grands” candidats. Ouf ! On commence à respirer !

Avec François BAYROU, la campagne va enfin prendre de la hauteur et une autre dimension. C’est un grand et nouvel espoir qui se lève chez les français.

Sachons tous l’accompagner et le soutenir avec ardeur.

Commentaires

toujours plus haut , son panache relève cette campagne ou seul le duo SEGO/SARKO innondait les ondes, son programme seduit des Français de plus en plus nombreux déçus, par la rupture dans la continuité de l'éternel duel droite /gauche, avec BAYROU le changement réel

Écrit par : Amar | vendredi, 02 mars 2007

La tendance à une présidentielle ouverte se confirme en effet . Cela ne dispense pas de garder la bonne distance vis-à-vis des sondages et de continuer le travail de persuasion, pas d'auto-satisfaction -sur ce point je suivrais plutôt le point de vue de Maurice LEROY le 2/03 sur C+ ou les dernières mises en garde sur "l'ivresse des sondages".
L'option d'une troisième voie s'est installée dans l'opinion (les commentaires et l'expression même de 3e homme sorte de figurant ou d'apparition éphémère sont méprisants par rapport au mouvement qui accompagne la candidature de F.Bayrou) et cette alternative va se consolider et s'étoffer plus que décliner à l'inverse de ce qui est annoncé par certains.
Les attaques depuis une semaine sont redoutables. Les plus nombreuses, qui ironisent sur le ni gauche ni droite qui serait impensable et mystificateur, sont peu lucides sur le paysage politique actuel (et souvent d'une grande bassesse). Ces attaques là ne prennent pas, au contraire … Elles donnent raison à FB qui rappelle que les 2 autres veulent le pouvoir pour eux, que le débat est monopolisé par deux partis et confisqué au profit d'un choix dicté à l'avance. Les professionnels de la politique de droite comme de gauche qui dirigent la France depuis 20 ans doivent cesser de donner des leçons et reconnaître que la souveraineté populaire est seule maître à bord et qu'elle a souvent raison, n'en déplaise aux élites (cf. les regrets après le non du 29 mai où on disait aux Français qu'ils avaient fait une grave erreur ; quel mépris, quel camouflet pour le suffrage universel... idem entre les deux tours de la présidentielle de 2002 où la nécessaire mise en garde conte le vote Le Pen s'était transformée en vote obligatoire et impératif pour sauver la démocratie... ). Les Français, mûrs et citoyens sont responsables et savent choisir sans qu'on leur dicte leur conduite! F.Bayrou, pour le moment, est le seul à apporter une respiration à la vie politique actuelle car les gens sont plus critiques et demandent un "complément d'information" sur les Sarkozy et Royal : derrière leur image de rupture et de nouveauté, il y a bien deux machines à gagner et à gouverner avec les mêmes hommes, la même emprise sur le pays. FB aurait tout intérêt à dépasser son analyse du droite/gauche qui pourrait lasser et à lancer toutes ses idées sur la réforme des institutions qui montrent qu'il veut s'attaquer aux blocages.
F. Bayrou devra aussi rassurer en expliquant qu'il y aura bien une opposition républicaine dans la future configuration politique . Je pense aux propos de F.Hollande qui sont malhonnêtes d'un côté car l'extrême droite a servi bien des intérêts depuis belle lurette - chantage sur le vote utile, 2e tour providentiel en 2002, triangulaires lors des élections législatives.... Pour autant, comment montrer que le rassemblement n'exclut pas le débat, le conflit, qui sont l'essence même de la démocratie ? Ce point mérite d'être éclairci.
Pour la suite, pourquoi ne pas associer davantage tous les collaborateurs de FB qui sont présents mais manquent un peu de notoriété ? Les Bourlanges, Morin, Cavada, Lagarde sont combatifs, sont relativement "neufs" et pourraient faire passer bien des idées, allégeant un peu le rythme de F.Bayrou ?!
Enfin je reste convaincu que les vrais enjeux tourneront ( du moins pour les questions "nationales" sans doute primordiales pour saisir le profil du futur président) autour de trois ou quatre thèmes où les candidats sont attendus -et vite, on attend du fond, du concret, pas de politique spectacle ou de jeu de massacre!
1) Cette autre politique (évoquée plus haut) qui rejoint toute la question du civisme
2) le pays "pro-entreprise et pro-innovation" qui constitue une réponse possible aux inquiétudes sur le pouvoir d'achat et trace un avenir dont notre pays a besoin pour se relancer et compter sur ses forces vives
3) le social, le quotidien, tous ces malaises traversés par bien des gens des classes populaires aux classes moyennes. Aller auprès des caissières, des futurs licenciés d'airbus (voir l'article de Rocard dans Libération qui leur redonne une dignité) pour dénoncer un certain capitalisme fondé sur le travail précaire et des stratégies suicidaires ; parler de l'école comme premier facteur de lien social et civique et redonner confiance dans notre système scolaire plutôt que d'opposer sans cesse les uns aux autres et de laisser les problèmes au même point en fin de compte... voilà où sont les préoccupations des Français.
Le tour de force sera de lier les trois et de les inscrire dans un projet. Seuls F.Bayrou et S.Royal semblent capables de le faire à ce moment de la campagne. Je trouve F.Bayrou plus crédible et plus libre. Qu'il continue de le prouver au pays!

Écrit par : Philippe JACQUES | dimanche, 04 mars 2007

Bonjour,
Je suis de très près le sîte de F. Bayrou, et m'invite aux commentaires régulièrement. C'est un lieu d'échanges très intéressants.C'est fou ce que la France redevient intelligente, tout à coup ! Je vote sur votez2007.com et attend le troisième sacre de F. Bayrou.
Au début, nous n'étions pas nombreux à oser dire que nous voterions pour lui tant sa caricature aux Guignols l'a rendu nunuche. Et puis, et puis, l'homme a parlé, et le miracle s'est produit.
Il faut dire qu'on attend depuis longtemps qu'on nous débarrasse des agités du bocal, dents de requins, mammouths et autres dinosaures qui voulaient nous faire croire que sans eux, la France ne pouvait exister. Ils ont simplement oublié que sans la France, eux n'existent pas ! Il y a tant à faire.... pour redonner à notre Pays sa grandeur et sa beauté.... Ils nous l'ont cassée.... Nous sommes tous prêts à nous dépasser, mais surtout, surtout, que M. Bayrou ne nous décoive pas.... En ce moment, c'est l'Euphorie autour de François. Ici, il n'y a pas grand chose qui se passe. Qu'est-ce qu'on peut faire ?
Il ne faut pas que ça retombe. Il faut tenir et amplifier le mouvement jusqu'au 22 Avril... Encore du temps..... et pourtant si peu de temps....
Le temps passe, et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface....
Jules Romain

Écrit par : Ghislaine CHARIGNON | mercredi, 07 mars 2007

Les commentaires sont fermés.