Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 octobre 2006

AU NOM DU TIERS-ÉTAT

medium_FB.jpg

Le pouvoir est verrouillé, le peuple n'y a plus aucune place : on est revenu à l'Ancien Régime.

Depuis un quart de siècle, le pouvoir absolu de cette V° République finissante, appuyé sur des forteresses financières et médiatiques, a réduit le peuple français à la condition du tiers-état de 1789.

Jamais la phrase de Sieyès n'a paru plus juste : "Qu'est-ce que le tiers-état ? Tout. Qu'a-t'il été jusqu'à présent dans l'ordre politique ? Rien. Que demande-t'il ? À devenir quelque chose"

Voilà des années que François Bayrou dénonce la crise de ce régime et la manière dont les clans se l'approprient. Sur ce thème, depuis la tribune de l'Assemblée Nationale, il a pris comme cible les abus de pouvoir et défendu les droits du peuple français et du Parlement.

"Au nom du Tiers-État" : ces textes de combat sont un réquisitoire contre le mépris des citoyens.

Commentaires

Cher François, juste un petit bonsoir tardif pour te dire que je suis venue compléter tes propos sur le blog de Pascal M à propos de François Bayrou. enfin une occasion de se croiser !
Bravo pour ce blog ultra complet !
J'espère à très bientôt
Quitterie

Écrit par : Quitterie Delmas | samedi, 21 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.