Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 mars 2006

TRAITS DE PLUME (1)

SURPRISE !

J’ai ouvert ce site Internet le 7 Février 2006.
Mon objectif initial était qu’il recueille l’ensemble de mes “Billets” écrits depuis un certain 11 Septembre 2001, date de sinistre mémoire où je couchais à froid ce que m’inspiraient les attentats de New-York, le jour même où les écrans de télé repassaient en boucle ces images effroyables. Ainsi est né mon “Billet n°1”.
Depuis, j’en ai écrit une soixantaine que j’adressais jusqu’ici - au hasard de l’actualité et de mon inspiration - par l’intermédiaire d’un réseau d’adresses mail que j’ai patiemment constitué. Et je continue depuis.
Pourquoi, au fil du temps, a-t’on commencé à me réclamer tel ou tel numéro de ces “Billets” - que j’ai pris en effet l’habitude de numéroter - comme des pièces d’une collection qui pouvaient manquer à l’un ou l’autre ? Quand ce n’était pas l’intégralité. Pas simple à gérer et beaucoup de temps passé à répondre à ces demandes les plus diverses.
Un site Internet ! C’était à mes yeux “la” solution pour répondre à ces demandes multiformes : chacun y trouverait à son gré ce qu’il voulait lire ou retrouver. J’ai donc pris la décision d’ouvrir ce site. (Il parait, en plus, que “ça fait branché !").
Dès le 7 Février. je commençais donc à transcrire l’ensemble de mes “Billets”. Et, le 9, quoique tout ne soit pas encore en forme (notamment absence de photos), j’informais mes amis et correspondants mail que désormais....

Je n’imaginais pas alors un seul instant à ce que ce site prenne le développement qu’il a pris depuis.
Jugez-en :
• en quelques ±30 jours, j’ai accueilli plus d’un millier de visiteurs (1.028 ce 12 Mars) venus de tous les horizons : même les moteurs de recherche (Google ou Yahoo) se sont mis généreusement à m’en amener ! Et le rythme des nouveaux visiteurs ne cesse de croître de jour en jour (435 entre le 1er et le 12 Mars).
• en ±30 jours, mes “Billets” et “Notes” ont été lus 6.140 fois (dont 2.232 entre le 1er et ce 12 Mars). Pour exemple, un “Billet” intitulé “À propos de l’Amour” (que j’ai mis en ligne dimanche matin 5 Mars) et qui ne traite pourtant que de l’encyclique de Benoît XVI - sujet austère s’il en est ! - a attiré un flot de 517 lecteurs en moins de 48 heures. Et mon “Billet” intitulé “À propos du CPE”, que j’ai mis en ligne ce dimanche matin 12, a amené un autre flot de 669 lecteurs en 24 heures.
Mieux : voici que mes lecteurs (anciens et nouveaux) prennent progressivement l’habitude d’apporter leurs propres commentaires (soit sur le site, soit par mails séparés) : on me donne maintenant du “cher François” de la part d’interlocuteurs que je ne connaissais nullement jusqu’ici ; on me dit “je ne partage pas vos idées politiques mais....” ; on me demande l’autorisation de reprendre certains de mes écrits dans des études en cours d'élaboration, etc..... Et, enfin, on s’interpelle même maintenant entre commentateurs d’avis opposés.
Qui me dira la magie d’Internet ?

CLIN D'ŒIL

On m’a dit : ”Tiens ! Tu n’as pas mis ta photo en haut de la page d’accueil de ton site” (comme le font généralement les internautes) : en effet, j’ai mis à la place la Maison Carrée de NÎMES. C’est un hommage que je veux rendre à cette belle ville de Nîmes qui m’a accueilli si généreusement, moi “l’estranger” descendu ici du Nord de la France voici maintenant 15 ans. Et, en clin d'œil, je réponds aussitôt : “Après tout, cette Maison Carrée me ressemble un peu : elle est carrée !”
J’ai oublié aussi de dire qu’elle est d’une sublime beauté malgré son âge très avancé (elle a 2.000 ans !).
Une telle longévité : quel homme politique ne peut secrètement rêver lui ressembler ?....

PYTHONISSES

Le serveur qui abrite mon site en abrite aussi environ 300 autres au service de ceux qui “ont (apparemment) des idées” en politique (entr’autres innombrables centres d’intérêt).
On y trouve des citoyens de tous bords : des partisans de Le Pen, De Villers aux PC, libertaires, écolos, ultras, (même des gays !), en passant évidemment par les plus classiques PS, UMP et.... UDF, des jeunes et des moins jeunes, etc....
Mon site se trouve aussi en compagnie de ceux d’innombrables élus, modestes locaux pour certains, ou plus illustres pour d’autres : je voisine ainsi les Jean-Louis DEBRÉ, Jean-Louis BORLOO, Corinne LEPAGE, Jean-Luc ROMERO, etc....
Comme vous voyez, je suis bien entouré. Et tout ceci est très vivant.
Je vous parlais donc de mes “voisins” de site. Mais en les visitant au hasard, je suis tombé sur le site de Jean-Louis DEBRÉ (ouvert le 3 Mars dernier), notre Président de l’Assemblée Nationale. Et grande a été ma surprise de constater que l’un de ses premiers messages a été de présenter.... son horoscope. Inattendu ! À l’en croire, son destin national était écrit dans les astres.
Et celui-ci de rappeler que de nombreux et illustres chefs d’État ont toujours fait appel à des voyants, comme plus récemment Mitterrand à la médiatique Élisabeth TESSIER.
Mais c’est la conclusion de son horoscope qui m’a frappé : “Pour vous, Jean-Louis DEBRÉ, en amour vous ne pouvez vous empêcher de séduire partout où vous passez et vous y réussissez fort bien. Vous faites des ravages avec un don naturel qui frôle l’impertinence et presque l’injustice pour les autres”.
Coquin notre DEBRÉ national ?
Eh non ! Aussitôt un commentaire a été mis en ligne par.... son épouse. Et elle déclare : “Je savais bien que Jean-Lou était un chaud lapin. Il parait même que Cecilia... Mais bon, Jean-Lou fait ça pour la France, et c’est vrai que c’est un bon coup”.
L’honneur est sauf : "C’est pour la France !" C’est pas beau çà ?

Allons, mes Popol, Yvanovitch, Francky, Toto, Titi (et autres amis élus gardois) : quand donc aurons-nous droit à notre tour à une étude zodiacale pour savoir si nous pouvons encore séduire nos électeurs et (surtout) nos électrices...., ou si nous ne sommes bons qu’à être mis au rebut.
À quoi bon en effet se creuser chaque jour les méninges pour savoir ce qui peut le plus séduire nos électeurs : ça ne sert à rien puisque notre destin est déjà inscrit dans les astres.
Nous aurons en tout cas une exigence de résultats : • ou les astres nous seront favorables et nous ne cesserons de louanger cette pythonisse qui nous aura prédit un si grand avenir • ou ils nous déclareront nuls et on renverra cette savante amie vers la chère étude de ses astres.
Non mais !

03:00 Publié dans SOCIÉTÉ | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.